Ep 31 – Wake me up before you go-go

Aujourd’hui on n’était pas d’accord sur : Le sport année 80, Jean Jacques, surdoué Mensa, running, développer son aura, friendzone, Louis Ck & Blanche Gardin. Le monde en général.

3 Replies to “Ep 31 – Wake me up before you go-go”

  1. Salut les podcasteurs préférés!
    Je viens apporter ma petite contribution humouristique à vos épisodes.
    J’espere Que mes blagues plairont à Magali :
    « Que dit un citron policier à un voleur?

    Plus un zeste! »

    « Qu’est ce qu’un yaourt qui court dans la forêt?

    Un yaourt nature »

    C’etait Manon! C’est tout pour moi! Merci Public !!!!
    Je vous kiffe continuez et ne changez rien. <3
    #teamsebali

  2. Bonjour, (est-ce que Mag peut faire une voix de macho pour lire mon message ?)
    Mon 2eme commentaire (Yohann daron de 44 ans 2 enfants), pour soutenir moralement Seb.. Aujourd’hui tout va bien, comme dans un couple tout n’est pas rose, mais après 17 ans de vie commune. J’ai vécu la même niveau plaquage inattendu et comme Seb ça a été un traumatisme, un long traumatisme avant que je redevienne, pas un homme, mais à égalité niveau sentiment avec ma chérie. C’est long, on s’attend à tout moment à se refaire plaquer pour une broutille, on navigue à vue. Mais je te rassure ça n’est pas éternel. 3-6 mois dans mon cas.. courage à tous les deux, tenez, ça vaut le coup 😉😉😉😘

  3. Salut et merci pour cette sympathique et distrayante podcast en général ! Ce qui me pousse à commenter c’est la manière dont Magali parle du féminisme sur cet épisode, genre la voix qui change pour faire passer le truc en mode je veux pas vous saouler avec ça et qui cite la vague actuelle de féminisme pour dire que justement pour une fois elle fait le contraire et défend les hommes… alors c’est moi qui ai mal compris ce qui a été dit ou le féminisme est complètement mal compris ? Le féminisme c’est justement défendre l’intégrité égale des femmes et des hommes, le but n’est jamais de les monter les uns contre les autres au contraire! Ça m’horrifie de voir que de nos jours à cause d’un portrait caricatural fait du féminisme par les médias mainstream les gens n’arrivent plus à réfléchir de par eux-mêmes à des sujets aussi importants et qui devraient pourtant être des notions basiques de l’éducation de personnes issus d’un pays développé comme la France. Le nombre de fois où j’entends des femmes parler du féminisme presque en s’excusant! Je vis actuellement en Suède où pour le coup la génération qui a la vingt-trentaine a grandi avec l’éducation adéquate et a intégré les fondamentaux du féminisme, franchement ça m’a juste ouvert les yeux sur à quel point la France est à la ramasse. Je tombe sur des français qui trouvent quand même le moyen de critiquer ça en disant que ça a tué le concept du gentleman, perso je trouve que c’est un bien faible prix à payer pour avoir en échange un environnement où je ne me sens pas automatiquement inférieure de par mon statut de jeune femme dans la société, où ma parole est écoutée et respectée peu importe à qui je m’adresse et où je n’ai plus à encaisser les vieilles blagues salaces « oh ben c’est de l’humour hein si on ne peut plus rire de rien hahaha » et le système hiérarchique d’un autre siècle dont la plupart des structures françaises bénéficient. Franchement arrêtez de mentionner le féminisme en vous excusant ou en minimisant, on ne parle pas du racisme et des inégalités sociales en s’excusant, le féminisme est tout aussi important. Tout passe par l’éducation et la parole consciente. Des bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *